• Elections européennes pour les Français de l’étranger / Le vote utile pour le changement / Najat Vallaud-Belkacem attaquée par une candidate FN sur sa double nationalité

    Elections européennes pour les Français de l’étranger,

      Selon les engagements de François Hollande, il est prévu que les Français à l'étranger puissent voter aux élections européennes mais aussi qu'ils aient des sièges réservés au Parlement Européen. Je cite l'extrait du projet de la FFE qui y en traite, page 39 :
    "A l'instar de leurs concitoyens de métropole et d'outre-mer, ils participent à la vie politique française. Ils élisent les 155 Conseillers à l'AFE et sont représentés au Sénat par 12 Sénateurs. L'élection de 11 députés par les Français de l'étranger va parfaire notre démocratie en complétant la représentation parlementaire des Français de l'étranger. Il conviendra aussi de modifier la loi relative aux élections des Députés européens français afin de réserver un des 74 sièges aux Français établis hors de France et  d'Europe. La législation et la règlementation relatives au Conseil économique, social et environnemental seront révisées en sorte que les Français établis durablement hors de France et les étrangers y soient représentés par trois membres élus par l'AFE pour les premiers et cinq membres élus par leurs associations représentatives pour les seconds".

     Une bonne raison de voter Jean-Daniel Chaoui, candidat du Président Hollande aux élections législatives du 3 et 17 juin 2012


    88888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

     Le vote utile pour le changement

     Ëtre parmi les 11 premiers députés représentants les Français de l’étranger à sièger à l’Assemblée nationale sera une perspective passionnante.  J’ai une expérience d’élu comme Conseiller des Français de l’étranger depuis 2009, j’ai travaillé dans 5 pays de la circonscription , et je vis depuis plus de 25 ans dans cette région. Je suis donc, parmi les 19 candidats, l’un de ceux sinon celui qui connaît le mieux nos problèmes, que l’on soit expatriés, résidents ou double-nationaux. Je représente non seulement un parti politique majeur, le Parti Socialiste, mais je suis aussi le candidat du changement pour donner une majorité au Président François Hollande.

     Mon programme est édité dans un document intitulé « Mes 45 propositions pour la 10ème circonscription ». Je vous invite à le découvrir en allant sur mon site http//legislatives2012.jdchaoui.com/ 

    Il repose sur 5 idées fortes :

    Pour une administration consulaire pour tous, rénovée et accueillante.

    Pour une école ouverte et accessible à tous, pour un enseignement de proximité.

    Pour une protection sociale renforcée et un accès à la santé pour tous.

    Pour le développement d’un enseignement professionnel à l’étranger.

    Pour que la bi-nationalité soit une chance.

     

    Les Français seront cohérents avec eux-mêmes. Le vote utile sera important, dès le premier tour, pour apporter au Président Hollande la majorité dont il a besoin pour mettre en place le changement. Vous y veillerez en portant à l’assemblée nationale l’un des vôtres.

     Jean-Daniel Chaoui

    Candidat du Parti Socialiste pour la 10ème circonscription.

     8888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

    Najat Vallaud-Belkacem attaquée par une candidate FN sur sa double nationalité

    Najat Vallaud-Belkacem, candidate PS aux élections législatives dans le Rhône et pressentie pour entrer au gouvernement, a été attaquée samedi sur sa double nationalité française et marocaine par une opposante FN.
    Nicole Hugon, candidate FN dans la 4e circonscription du Rhône où se présente également Najat Vallaud-Belkacem, a déclaré que celle-ci était "contre la nationalité française et la préférence nationale chez nous", en dénonçant son "double langage", dans l'émission "La voix est libre" sur France 3 Rhône-Alpes, en partenariat avec le quotidien régional Le Progrès et l'AFP.


    Mme Vallaud-Belkacem lui a rétorqué que "la double nationalité non seulement est permise" mais "fait partie des plus belles valeurs" de la République.
    La porte-parole de François Hollande pendant la présidentielle a souligné que le nouveau président de la République allait rendre hommage mardi à Marie Curie, prix Nobel de physique et chimie, d'origine polonaise.
    "Je ne suis élue que dans la République française. Les seuls à qui je doive rendre des comptes aujourd'hui ce sont les Français, le peuple français, auquel j'ai décidé de me consacrer", a ajouté l'adjointe au maire de Lyon et conseillère générale du Rhône.
    Interrogée sur son appartenance jusqu'en décembre dernier au Conseil de la communauté marocaine de l'étranger (CCME), elle a expliqué qu'il s'agissait d'une "participation bénévole à un organisme consultatif".
    "Lorsque vous êtes d'une nationalité étrangère mais installé en France, vous pouvez aussi constituer une sorte de passerelle entre votre pays d'origine et votre pays de citoyenneté", a-t-elle ajouté, relevant l'intérêt de "développer de meilleures relations culturelles" et "même économiques" avec "les pays qui nous entourent".
    Entre les deux tours de l'élection présidentielle, une responsable UMP, Valérie Rosso-Debord, avait accusé à tort Najat Vallaud-Belkacem d'appartenir à ce CCME, estimant qu'elle était "prête à défendre l'identité marocaine".
    Au sujet de sa possible entrée dans le prochain gouvernement et du maintien par conséquent de sa candidature pour les législatives, dans une circonscription conservatrice, Mme Vallaud-Belkacem a affirmé être "bel et bien aujourd'hui candidate".
    "J'y vais avec un véritable enthousiasme car j'estime qu'il n'y a aucun territoire qui soit promis ad vitam aeternam à un camp plutôt qu'à un autre. Cette circonscription qui a toujours été de droite peut très bien basculer parce que là aussi les habitants aspirent au changement", d'après elle.

     

    Le Parisien du 13 mai 2012.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :