• Le Caire-Egypte 2009, "Le changement, c'est maintenant" / La campagne où le soleil ne se couche jamais : porte-à-porte mondial, le mercredi 11 avril / 24 heures chrono : le porte-à-porte

    Le Caire-Egypte 2009, "Le changement, c'est maintenant"

    Très courte campagne de deux jours au Caire, dû au calendrier local qui imposait un week-end de 4 jours en Egypte à partir du vendredi 13 avril. L'emploi du temps fut très différent des visites habituelles car il ne comprenait pas le volet "officiel".

    Le matin du jeudi 12 avril, j'ai visité le chantier du métro du Caire où les entreprises françaises sont maîtresses d'œuvre dont Vinci qui nous avait invité (délégation PS). Puis déjeuner avec l'équipe PS du Caire et réunion publique en fin d'après midi au "Café riche", lieu historique de l'organisation clandestine anticoloniale nassérienne contre l'occupation britannique. Près d'une trentaine de personnes ont répondu à mon invitation dont des jeunes de science-politique-Lyon en stage de troisième année. Ambiance animée et bruyante comme dans "un Café", l'orateur sans micro doit user de la voix. Présence d'une jeune étudiante en archéologie qui se présente comme la candidate du Front de gauche pour la 10ème circonscription. Questions et échanges détendus et intéressants.

    Vendredi, je me rends sur la place Tahrir, lieu symbolique du "Printemps arabe" en Egypte. Il est midi, un service d'ordre sévère filtre les accès à la place qui est déjà au trois quart occupée par la foule car une manifestation est organisée ce jour de vendredi après la prière. Il s'agit de contester le droit aux anciens dignitaires du régime Moubarak de se présenter aux élections présidentielles. Puis déjeuner tardif à l'invitation de Régine Prato, ma collègue de l'Assemblée des Français de l'Etranger avec laquelle nous échangeons longuement à propos des élections. Au Caire comme à Djibouti, à Dubaï comme à Tananarive, le parachutage d'Alain Marsaud passe très mal chez les Conseillers affiliés à l'UFE-UMP, ceux-ci se sentant en quelque sorte délégitimés du fait du choix d'un candidat "hors sujet" pour les Français de l'étranger.

    Départ le soir à 23h30 pour Madagascar via Khartoum et Nairobi, avec une arrivée prévue à 11h30 le lendemain. Une nuit d'avion en perspective. La campagne est un vrai marathon dans une circonscription de 49 pays. Retour à Tananarive après 16 jours non-stop et 4 pays visités, du Cap Afrique du Sud au Caire Egypte.

    8888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888


    La campagne où le soleil ne se couche jamais : porte-à-porte mondial, le mercredi 11 avril


    le 10 Avril 2012 par Vincent Feltess


    A l’étranger, dans les DOM-TOM, comme en métropole, la campagne de terrain de François Hollande bat son plein. Des volontaires font campagne sur tous les continents et vont à la rencontre de l’ensemble des Français.
    Le 11 avril, de Taipei à Berlin, de Stockholm à San Francisco, militants et sympathisants, munis des coupe-vent, badges et accroche-portes aux couleurs de la campagne, se relaieront pour un porte-à-porte mondial et en continu de 24 heures.
    Cette opération est pilotée par l’équipe de campagne et les Fédérations des DOM-TOM ainsi que la Fédération des Français à l’étranger du Parti Socialiste. Dans les pays étrangers, les volontaires rendront visite aux Français inscrits sur les listes électorales consulaires ou les rencontreront lors de café-débats et de réunions d’appartement.
    Plus de 50 porte-à-porte et rendez-vous auront lieu, de 10h du matin heure française jusqu'à tard dans la nuit. Une carte de ces événements sera diffusée mardi 10 avril sur le site francoishollande.fr et tous les volontaires participant à l’opération partageront leurs témoignages écrits, photos et vidéos en continu grâce à Twitter : #PapMondialFH2012.
    Ces témoignages constitueront la matière d’une vidéo montée après l’événement et disponible elle aussi sur francoishollande.fr.
    Par Vincent FELTESSE, Directeur de la Web-campagne


    888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888888

    24 heures chrono : le porte-à-porte mondial en direct !


    A l’étranger, dans les DOM-TOM comme en métropole, la campagne de terrain de François Hollande bat son plein. A l’heure actuelle nous sommes à plus de 2 500 000 portes frappées.
     Des volontaires font campagne sur tous les continents, et vont à la rencontre de l’ensemble des Français inscrits sur les listes électorales consulaires, en frappant à leur porte ou en organisant des cafés-débat et des réunions d’appartement. L'objectif est de renouer le lien entre les citoyens abstentionnistes et la politique. Leur faire comprendre que la gauche et la droite portent des valeurs, des projets et un avenir pour la France et le monde bien différent. Pour cela, les rencontres directes du porte-à-porte sont irremplaçables ; l'équipe de campagne souhaite remettre l'humain au cœur de l'action militante.
    "Ils sont très sensibles au fait que nous passions les voir. Nous sommes la plupart du temps accueillis avec curiosité et intérêt, même par ceux qui ne s'apprêtent pas à voter en notre sens."
    L'équipe Mobilisation 2012 de François Hollande a envoyé de nouveaux colis aux volontaires sur place, garnis de badges, d'accroche-porte, et de Kways, afin que ces derniers soient prêts.


    Mercredi 11 avril, de Taipei à Berlin, de Stockholm à San Francisco, militants et sympathisants, munis du matériel de mobilisation aux couleurs de la campagne, se sont relayés pour un porte-à-porte mondial et en continu de 24h. Une opération pilotée par l’équipe de campagne et les Fédérations des DOM-TOM ainsi que la Fédération des Français à l’étranger du Parti Socialiste.
    Plus de 50 porte-à-porte et rendez-vous ont eu lieu, de 10h du matin, à tard dans la nuit (heure française).
    "Ces porte-à-porte représentent aussi un formidable moyen d'attirer de nouveaux militants dans nos sections en leur montrant qu'une vie politique française locale existe aussi à l'étranger à travers nos sections."


    Les premières impressions
    Francfort-sur-le-Main (Allemagne) – Lionel
    A Francfort, dans le quartier de Sachsenhausen, 7 militants et sympathisants se sont réparti une quinzaine de rues, soit une soixantaine de foyers pendant 1h30. C’était ce mercredi 11 avril, leur quatrième porte-à-porte depuis le début de la campagne.
    « La majorité d'entre eux sont curieux de nous voir, certains nous félicitant pour nos efforts. C'est aussi l'occasion de leur rappeler, ou de leur apprendre, qu'ils pourront pour la première fois voter aux législatives pour élire un député pour les Français à l'étranger. De porte en porte, le désagrément de quelque fin de non-recevoir est vite effacé par l'accueil de sympathisants qui découvrent que la campagne se fait aussi en Allemagne, et nous demandent de leur laisser des tracts qu'eux-mêmes distribueront autour d'eux. »
    Quartier de Mahamasina (Madagascar) – Jean-Paul
    Pendant 2h30, à l’occasion du grand porte-à-porte mondial pour la campagne de François Hollande, plusieurs militants Français de l’étranger se sont mobilisés à Madagascar, dans le quartier de Mahamasina.
    « Nous avons pu expliquer à leur demande quelques éléments sur la binationalité. Ces personnes semblaient au courant de la politique française et sont désormais convaincues que le vote permettra le changement. »
    Hambourg (Allemagne) - Isabelle, Mathias et Salomon


    La Haye (Pays-Bas) - Hélène
    La Section de La Haye s'est mobilisée mercredi soir. 5 volontaires ont durant un peu moins de 2 heures commencé le porte-à-porte, une compléte nouveauté pour la plupart d'entre eux. Ils ont sonné à 35 portes au total.
    « On continue samedi et mercredi.»
    Bucarest (Roumanie) – Laurent
    Dans la capitale roumaine, 3 personnes ont répondu « présentes » pour effectuer ce fameux porte-à-porte mondial. Certes un petit groupe, mais investi et motivé pour aller frapper aux portes des autres Français implantés à Bucarest.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :